RETROUVER UNE CUISINE DIGNE DE CE NOM

À la Saint-Valentin, beaucoup de rêves jaillissent soudain…

Février, le mois des crêpes mais aussi des cœurs. Que l’on soit en couple ou en recherche de l’âme sœur, un chez-soi n’a pas forcément besoin d’une surface importante pour créer un nid douillet ou recevoir des invités… L’important est le confort et l’amour que l’on met dedans ! Mais qui dit recevoir, dit cuisiner. Et quand votre cuisine a la forme d’un couloir, la joie fait parfois place au désespoir.

Comment retrouver une cuisine à la hauteur de ses ambitions culinaires ?

La cuisine : l’espace-clé

 La cuisine, c’est le ventre de la maison, c’est souvent elle qui régit le rythme de la vie intérieure d’un foyer. Dans cet appart de 50 m², j’ai découvert une cuisine en longueur, 2,1 m de large sur 3.7 m de long, avec une porte d’entrée à un bout et une porte-fenêtre à l’autre bout donnant sur un balcon.

Tout le travail d’un architecte d’intérieur est justement de concevoir, même dans un espace limité, un ensemble à la fois pratique et esthétique.

 

Le premier défi

– répondant à une demande – a été de maximiser les rangements et de gagner de la place pour offrir une vraie table. Mais aussi de faire en sorte d’intégrer le lave-linge sans que celui-ci dénature le design de la cuisine… J’ai décidé de le placer à droite de la porte-fenêtre, en le cachant dans un placard tout en hauteur avec une porte en médium qui se fond avec les murs. Dans ce même placard « invisible », on retrouve la chaudière. Il ne faut pas hésiter parfois à tout repenser pour gagner en efficacité. J’ai repris le Placo pour aligner l’ancien conduit de cheminée avec le placard où se trouvent maintenant chaudière et lave-linge.

Le second défi

a été d’éviter de faire un couloir de cette cuisine étroite. J’ai donc travaillé sur les couleurs : j’ai finalement proposé du blanc. Ma cliente souhaitait en effet non seulement conserver le carrelage ancien mais le mettre en valeur (celui-ci arbore trois teintes différentes). Rien de tel que le blanc ici pour agrandir visuellement l’espace et focaliser le regard sur un élément décoratif.

Le plan de travail de la cuisine est en résine ainsi que l’évier. Le fait qu’il n’y ait aucun rebord optimise la perspective et donne une impression de fluidité malgré un espace exigu.

 

 

Sans vouloir se prendre pour Diogène, le fait d’acheter un petit appartement doit être vu comme une opportunité. D’abord sur un plan énergétique, il vous en coûtera moins pour le chauffer. Et puis écologiquement, c’est plus rationnel. On l’a vu, tout peut être transformé, notamment en termes de rangements. Dans le cas d’un habitat dont les mètres carrés sont comptés, laisser les choses en vrac est délicat ; part contre on peut optimiser l’espace avec un maximum de rangements. Au final, peu importe que vous soyez bordélique ou pas, vos invités n’iront pas ouvrir tous les beaux placards aménagés sur mesure… enfin normalement.

 

Une cuisine couloir ? détournez le regard

Small is beautiful. Le but est de trouver l’agencement tout en harmonie et praticité. Tout le travail est justement de concevoir, même dans un espace limité, un ensemble à la fois pratique et esthétique. Ce n’est pas parce qu’une surface est petite qu’elle ne peut pas être confortable. L’architecte d’intérieur doit « simplement » redoubler d’astuces pour élaborer des espaces aussi viables que s’ils avaient les dimensions d’un château.

Contact

Grenoble
Rénovation

1 rue du mont froid
38100 Grenoble
Tél. 06 11 83 48 21

Catherine Monnet, architecte d’intérieur et maître d’œuvre. Je vous accompagne dans toutes les étapes de votre projet : déterminer la faisabilité du projet, penser les volumes, imaginer des ouvertures, réaliser les plans en 2D, vous présenter les photos virtuelles, effectuer les démarches administratives, assurer le suivi du chantier…

Saisissez le résultat de l'addition. Ceci est une sécurité anti-spam.